• L'écriture elfique : le mode classique

    Comme vous le savez sûrement, l'elfique ne s'écrit normalement pas avec l'alphabet latin. Bien entendu, pour des raisons de commodité, j'utilise moi-même, en tout cas sur ce blog, les lettres latines. Mais il est malgré tout utile de connaître les caractères elfiques.

    Il en existe deux types : le mode « classique » et le mode de Beleriand. Le premier est utilisé pour écrire le Quenya et le second pour le Sindarin (voir mon premier article sur les différentes langues).

    Nous étudierons ici le mode classique, car il est le plus ancien des deux.

    Les tengwar de Fëanor

    Les caractères elfiques sont appelés tengwar de Fëanor (au singulier tengwa), car inventés par l'Elfe Ñoldo Fëanor. Chacune possède un nom permettant d'identifier le son qu'elle représente, et est l'équivalent d'une consonne ou d'une combinaison de consonnes latines. En effet, certains sons n'existent pas tout seuls en Quenya, comme le d, par exemple.

    Mais voyez plutôt :

     

    Les voyelles et autres tehtar

    Bon, écrire une langue uniquement avec des sons consonnes n'est pas chose aisée. Aussi je ne vous laisse pas languir plus longtemps ; nous allons étuider les voyelles.

    Vous devez bien vous demander comment représenter les sons voyelles si les tengwar ne représentent que des consonnes. Eh bien... Il faut les deviner ! Non, je plaisante bien sûr ; leur fonctionnement est assez simple, et c'est ce qui donne lieu à tous les petites points et petits traits que vous pouvez voir parfois au-dessus des caratères elfiques.

    En effet, une voyelle est représentée par un signe, comme une sorte d'accent, mais sans avoir bien sûr la même fonction (tous les divers signes utilisés pour l'elfique sont appelés tehtar). Un petit tableau vous aidera à comprendre :

    Je pense que tout est clair à présent (si ce n'est pas le cas, cependant, n'hésitez pas à poser vos questions), mais des questions doivent vous rester, ou au moins une : si l'on trouve deux sons voyelles à la suite, ou si le mot commence par une voyelle, que fait-on ? Et je répondrais à cela que c'est une excellente question.

    C'est très simple, dans ce cas, on utilise un simple "porteur", appelé telco. Ils ne produisent aucun son et ont l'unique fonction de "porter" les voyelles. Il en existe deux : le petit et le grand ; la raison est simple : le petit porte les sons voyelles courts et le grand les sons voyelles longs (représentés en lettres latines par un accent grave, par exemple á, í, é).

    Vous avez sûrement relevé la dernière case, et vous avez alors sûrement compris que, si un son long est précédé d'une consonne, vous pouvez doubler le signe de la voyelle au-dessus de la consonne. Cela ne fonctionne cependant pas avec les signes du a et du i ; vous ne pouvez donc utiliser que des grands porteurs pour les sons longs de ces voyelles.

    Il existe également six diphtongues - c'est-à-dire des voyelles qui forment un son lié - en Quenya :

    Un autre tehta peut vous être utile :

     Il sert à représenter une double consonne.

     

    Après tout ceci, peut-être avez-vous remarqué - ou pas - qu'il nous manque une lettre : le y ! Il s'agit d'un son un peu particulier, représenté par deux points placés sous la consonne qui le précède, ou, si besoin est, sous la tengwa anna (et non avec un telco).

     Voici expliqué l'une des tengwar qui avait pu vous rendre perplexe, étant marquée "spéciale" dans le premier tableau.



    Deux tengwar pour un même son

    A présent que les bases sont posées, certaines tengwar du premier tableau ont pu vous poser problème : deux façons de représenter le s ou les deux ss ou même le h et le r... Pas de panique, je vais m'appliquer à éclairer votre lanterne.

    Tout d'abord, le plus simple : l'affaire du h ; peut-être même l'avez-vous déjà comprise. La lettre hyarmen ne s'utilise que lorsque le h est la première lettre du mot ; aha s'utilise dans tous les autres cas.

    Maintenant, l'affaire du r : rómen s'utilise en début de mot et lorsqu'elle précède une voyelle ; órë s'emploie en fin de mot et lorsqu'elle précède une consonne.

    Enfin, en ce qui concerne les s et ss, je ne puis vous donner de règle précise. Il me semble que cela n'a guère d'importance.

    Je crois avoir pensé à tout, si vous avez des questions n'hésitez pas, et si certaines choses méritent d'être ajoutées à l'article, je corrigerai.

     

    Avant de nous quitter, une petite phrase elfique célèbre :

    Elen síla lúmenna omentielvo
    Elen síla lúmenna omentielvo
    Une étoile brille sur l'heure de notre rencontre

     

    « Les différentes langues elfiquesLa prononciation elfique »
    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Mars 2015 à 13:31

    Bonjour,
    Hmm intéressant... On dirait un peu le mélange entre l’écriture arabe et hébraïque. smile
    Bonne journée. glasses

    2
    Vendredi 20 Mars 2015 à 14:05

    Oui, ça ressemble pas mal à l'arabe ; moins à l'hébreu, je trouve.

    Merci pour ton commentaire, bonne journée :)

    3
    Samedi 4 Avril 2015 à 17:07

    bonjour,

    Il est super sympa ton blog, ça doit être dur d 'apprendre cette langue inconnu, moi j adore les légendes elfiques et  féeriques.

    Continue ainsi il est vraiment très sympa ce blog.

    4
    Samedi 4 Avril 2015 à 17:47

    Merci beaucoup cordonbleu :)

    Dur, je ne sais pas, je n'ai pas encore trouvé le temps de m'y mettre à fond, j'apprends par tout petits bouts :p

    5
    Krokmou
    Lundi 15 Août 2016 à 23:08
    Super cool comme blogue! Par contre je ne comprend pas comment je pourrais écrire mon nom... Si possible m'aider svp ;) Cloé
      • Mardi 16 Août 2016 à 08:48

        Merci pour ton commentaire !

        En principe, les tengwar ne servent qu'à écrire l'elfique, mais comme ton prénom est simple, on peut l'écrire comme ça :

    6
    Krokmou
    Mardi 16 Août 2016 à 15:51
    Merci
    7
    Ambora
    Samedi 12 Novembre 2016 à 19:59
    J'ai bcp aimé se que tu as écrit comme Cloé je ne vois toujours pas comment écrire mon prénom ( Blanche ) pourrais-tu me le dire stp
      • Dimanche 13 Novembre 2016 à 10:58

        Bonjour, merci beaucoup pour ton commentaire !

        Pour ton prénom, ça va être un peu compliqué, on ne peut pas l'écrire tel quel en Quenya car le "b" tout seul n'existe pas, il faut soit le remplacer par "mb" ou par "p". De même, le "ch" n'existe pas, il faut soit remplacer par un ou deux "s" soit écrire un "c" puis un "h", mais du coup au niveau de la prononciation, ça ferait "k-h" (avec le "h" expiré).

        En revanche, il serait plus facile de l'écrire en Sindarin (voir mon article sur le mode d'écriture du Beleriand), où le "b" et le "ch" existent. L'écriture du Sindarin reprend les mêmes caractères que le Quenya (le Haut-Elfique), mais pas forcément pour les mêmes sons, et il n'y a pas tous les petits points et signes au-dessus des lettres, donc peut-être que tu trouveras ça un peu moins joli.

        Deux autres choses à noter : le son "an" n'existe pas en elfique, donc le "a"et le "n" seront prononcés séparément, et pour le "e" de la fin, soit on ne l'écrit pas, soit on le prononce "è".

        Voilà, dis-moi ce que tu préfères parmi toutes ces possibilités. Au départ, je voulais les écrire toutes pour te montrer ce que ça donnait visuellement, mais ça fait beaucoup de possibilités ^^

    8
    Lundi 14 Novembre 2016 à 15:10

    J'aime trop !

      • Jeudi 17 Novembre 2016 à 19:51

        Merci pour ta visite et ton commentaire ! :D

        C'est l'écriture elfique ou mon article que tu aimes trop ? :p

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 11:03

        Les deux voyons !

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 14:29

        Merci, alors ! 

    9
    Gnoki
    Lundi 13 Mars à 12:09
    Je suis pas tout à fait d'accord avec toi, pour moi les voyelles sont placées sur les consonnes qui les suivent directement (regarde dans le livre quand les écritures sur l'anneau apparaissent).
    Et ensuite le signe pour le o est-il prononcé ''ou'' comme en anglais dans ''do''?
      • Mercredi 15 Mars à 11:01

        Je t'assure, elles sont bien placées sur les consonnes qui les précèdent (en tout cas d'après Édouard Kloczko, qui est ma mine d'informations, mais je ne pense pas qu'il se soit trompé sur quelque chose d'aussi basique ^^). Je viens de regarder, et c'est vrai que sur l'anneau elles sont placées sur les consonnes qui suivent, mais c'est peut-être parce que ce n'est pas de l'elfique mais la langue du Mordor, même si c'est les caractères quenya qui sont utilisés (ou du moins adaptés).

        Non, pour autant que je sache, il est prononcé comme le "o" français ou comme l'anglais "go", par exemple.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :