• Fëanor

    Fëanor... Peut-être avez-vous déjà entendu (ou plutôt lu) ce nom, ou peut-être pas. Peu importe, car si vous êtes ici, c'est que vous n'en savez pas autant sur lui que le voudriez. Et vous avez bien raison, car on pourrait dire que Fëanor est l'Elfe le plus important de l'Histoire de la Terre du Milieu !

    J'exagère peut-être un peu, mais pas tant qu'on pourrait le croire. Sans lui, bon nombre d'évènements des Jours Anciens n'auraient pas eu lieu.

    Une grande famille pour un grand Elfe

    Né en l'an 1169 de l'Ere des Arbres, Fëanor est un prince Ñoldor, fils du roi Finwë et de sa première épouse Míriel. Il est également parent de Galadriel, fille de Finarfin, fils de Finwë et sa seconde épouse Indis.

    Il eut sept fils avec son épouse Nerdanel : Maedhros, Maglor, Celegorm, Curufin, Caranthir et les jumeaux Amrod et Amras. Il s'agit de la plus grande fratrie de l'histoire des Elfes.

    Fëanor fut le plus grand, le plus doué de tous les Elfes, égalé par la seule Galadriel, mais dans un tout autre genre.

    En 1250, il invente les tengwar, seconde forme d'écriture elfique.

     

    Les Silmarils

    Vous avez probablement déjà entendu parler du Silmarillion, et ce titre vous a peut-être intrigué (ou pas). Quoi qu'il en soit, sachez qu'il vient des Silmarilli de Fëanor. Bon, ça ne vous dit toujours pas de quoi il s'agit.

    Les Silmarilli sont des joyaux renfermant la Lumière des Deux Arbres de Valinor.

    Les Ñoldor sont en effet de grands artisans, mais Fëanor pouvait créer des joyaux comme nul autre.

    C'est la chevelure dorée de sa nièce Galadriel, héritée des Vanyar par sa grand-mère, qui inspira à Fëanor l'idée des Silmarils, souhaitant créer des joyaux à la lumière aussi resplendissante.

    En fabriquant ses joyaux, en l'an 1450, il parvint à enfermer une petite partie de la Lumière des deux Arbres dans trois joyaux, les Silmarilli. Notons que sil, en quenya, signifie "briller d'une lmière argentée". La substance contenant cette lumière est appelée silma.

    Il s'agit donc du dernier reliquat de la Lumière des Arbres après la destruction de ceux-ci par Melkor et Ungoliant.

     

    Comment ils entraînèrent le destin de la Terre du Milieu

    Au départ, Fëanor, très fier de son oeuvre, portait les trois précieux joyaux sur une couronne lors des grandes occasions, puis, commençant à les jalouser, il les enferma dans sa forteresse de Formenos, où il avait été exilé par les Valar après avoir fait usage de violence envers ses demi-frères Fingolfin et Finarfin.

    Mais lors d'une fête, s'étant absenté de Formenos, Melkor - alors prisonnier à Valinor, mais autorisé à s'y mouvoir - en profita pour détruire les Arbres et voler les Silmarils.
    Fou de rage, Fëanor décida de poursuivre Morgoth en Terre du Milieu, et fit jurer à ses sept fils qu'ils feraient absolument tout pour les récupérer, quel qu'en soit le prix.

    Ce terrible serment fut la cause des terribles évènements qui suivirent, et à propos desquels vous trouverez plus de détails dans mon prochain article sur l'Exil des Ñoldor (oui, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine :p).

    Il meurt au cours du Siège d'Angband (forteresse de Morgoth) en l'an 60 du Premier Âge.

    « Finwë, Roi des ÑoldorL'Exil des Ñoldor »
    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :